Initiative des langues autochtones - Programme des autochtones

Nous acceptons présentement les demandes de financement pour l'Initiative des langues autochtones (ILA). Les demandes doivent être reçues au plus tard le 5 décembre 2014, le cachet de la poste faisant foi. Les demandes doivent être acheminées au Programme des autochtones.

Comme l’Initiative des langues autochtones fait partie du Programme des autochtones, vous êtes tenu de fournir l’information requise dans les Exigences générales relatives aux demandes avec les données additionnelles nécessaires pour l’ILA.

Si vous n’avez pas reçu une lettre d’appel par la poste, veuillez communiquer avec nous car cette dernière contient des détails additionnels pour votre considération.

Nota : Si vous êtes un organisme des Premières nations situé en Colombie-Britannique, vous devez présenter votre demande au First Peoples’ Cultural Council (site Web en anglais seulement). Pour plus d'informations, veuillez joindre Barb Matilpi par courriel à barb@fpcc.ca ou en composant le 250-652-5952.

Objectifs

L’objectif de l’Initiative des langues autochtones (ILA) consiste à soutenir la préservation et la revitalisation des langues autochtones au profit des peuples Autochtones et d’autres Canadiens.

Parmi les résultats attendus de l’ILA, notons les suivants :

  • les peuples Autochtones ont accès à des projets et activités communautaires qui appuient la préservation et la revitalisation des langues et des cultures autochtones;
  • les collectivités autochtones sont appuyées dans leurs efforts de mise en valeur de leur langue et culture;
  • les langues et cultures autochtones sont préservées et mises en valeur à titre de cultures vivantes.

Patrimoine canadien reconnaît que toute intervention visant la préservation et la revitalisation des langues autochtones doit être flexible et tenir compte du vaste éventail de besoins communautaires. Elle doit également tenir compte des objectifs, buts et priorités des collectivités. Il va de soi qu’un effort concerté sera requis pour atteindre l’objectif ci-haut décrit.

Bénéficiaires admissibles

En plus des bénéficiaires admissibles indiqués dans les exigences relatives aux demandes du Programme des autochtones, les bénéficiaires admissibles à l’élement ILA incluent les suivants :

  • organisations, sociétés et groupes communautaires autochtones sans but lucratif;
  • organisations bénévoles et de prestation de services autochtones;
  • établissements d’enseignement autochtones;
  • organisations et centres culturels, d’éducation et de loisirs autochtones;
  • organisations de femmes et de jeunes autochtones; et
  • en l’absence d’organisations autochtones, les organisations non autochtones ayant établi un partenariat bien défini avec des organisations ou des comités consultatifs autochtones

N. B. : Veuillez noter que ces exigences relatives aux demandes sont seulement pour le financement de projet. Les administrateurs tiers de l’ILA ne sont pas admissibles au financement de projets dans le cadre de l’ILA. Veuillez consulter le Guide sur l’administration des projets par un tiers de l’ILA pour des renseignements concernant l’admissibilité.

Veuillez noter que les personnes et entités suivantes ne peuvent pas présenter de demande de financement :

  • les particuliers;
  • les organisations non autochtones (à moins qu’elles ne travaillent en partenariat avec des organisations ou des comités consultatifs autochtones);
  • les organisations à but lucratif;
  • les organismes et ministères fédéraux;
  • les gouvernements provinciaux et territoriaux et les administrations municipales et leurs organismes.

Activités admissibles

Les projets admissibles sont ceux qui ont les caractéristiques suivantes :

  • des dates de début et de fin convenues;
  • des objectifs mesurables;
  • une ou plusieurs activités conçues pour atteindre les buts et les objectifs.

Pour être admissible au financement de l’ILA, les projets doivent être conformes aux buts, objectifs et principes de l’Initiative des langues autochtones, en particulier les objectifs de maintenir et revitaliser les langues autochtones.

Parmi les exemples de projets admissibles, mentionnons les activités communautaires suivantes :

  • enregistrer, documenter et préserver des langues autochtones menacées;
  • élaborer du matériel dans le but d’accroître l’utilisation et la maîtrise des langues autochtones;
  • élaborer des programmes de formation et de certification des professeurs de langues autochtones et des personnes-ressources de la collectivité;
  • mettre sur pied des systèmes visant à faciliter la communication dans les langues autochtones;
  • recueillir et diffuser des renseignements sur les modèles et les pratiques exemplaires;
  • faire la promotion des méthodes d’apprentissage traditionnelles, tel que les camps de formation linguistique, les programmes d’immersion, etc.;
  • organiser des rassemblements en fonction des familles linguistiques dans le but de partager des idées et d’élaborer des stratégies pour la préservation et la rétention des langues; et
  • élaborer des outils numériques pour transmettre l’information, du matériel et d’autres ressources parmi les utilisateurs des différents groupes de langues autochtones.

Dépenses non admissibles

En plus des dépenses non admissibles indiquées dans les exigences générales applicables aux demandes du Programme des autochtones, les dépenses ci-dessous ne sont pas admissibles dans le cadre de l’élement ILA :

  • frais de démarrage et financement de base, tels que :
    • la dotation
    • les comités dans le contexte de la structure de gouvernance continue de l’organisation
    • les établissements
    • les organismes de formation
    • les entreprises commerciales
    • les industries culturelles ou professionnelles
  • assemblées générales annuelles ou réunions ordinaires des cadres supérieurs ou du conseil d’une organisation ou d’une association;
  • programmes de formation des employés, notamment les stages ou la formation liée à l’emploi; et
  • festivals et rassemblements, notamment les salons de l’emploi et les colloques.