Éléments du programme de promotion des femmes autochtones - Programme des autochtones

Nous acceptons présentement les demandes de financement pour les Éléments du programme de promotion des femmes autochtones (PPFA). Les demandes doivent être reçues au plus tard le 13 février 2014, le cachet de la poste faisant foi.

Comme les Éléments du programme de promotion des femmes autochtones fait partie du Programme des autochtones, vous êtes tenu de fournir l’information requise dans les Exigences générales relatives aux demandes avec les données additionnelles nécessaires pour le PPFA.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par l’Initiative communautaire des femmes autochtones sont les suivants :

  • influer sur les politiques gouvernementales et la prise de décisions en ce qui concerne les préoccupations et aspirations des femmes autochtones;
  • maintenir le caractère distinct de la culture et de préserver l’identité culturelle des femmes autochtones;
  • améliorer et renforcer les capacités de direction ainsi que les aptitudes et les talents individuels et collectifs afin que les femmes autochtones puissent jouer un rôle central au sein de leur propre collectivité et participer avec efficacité à la vie de la société canadienne; et
  • entreprendre des projets visant à améliorer les conditions sociales et économiques de la collectivité.

Les objectifs de l’Initiative de lutte contre la violence familiale [*] sont les suivants :

  • étudier et éliminer le problème de la violence dans les familles immédiates et étendues des collectivités autochtones; et
  • concevoir des solutions au problème de la violence familiale qui soient à la fois globales et adaptées à la culture des collectivités autochtones.

Les objectifs de l’Initiative de participation des femmes à l’autonomie gouvernementale sont les suivants :

  • définir les positions, stratégies et méthodes de recherche sur l’autonomie gouvernementale des Autochtones;
  • participer à des mesures d’autonomie gouvernementale et travailler en collaboration avec d’autres organisations ou groupes d’Autochtones et de femmes ainsi que des gouvernements autochtones à ces initiatives; et
  • communiquer avec les femmes autochtones et les informer sur cet enjeu très important qui touche leur vie et celle de leurs enfants et de leur famille.
*Affaires indiennes et du Nord Canada est responsable de l’administration des fonds aux termes de l’Initiative de lutte contre la violence familiale pour les femmes des Premières nations qui vivent dans les réserves. On trouvera de l’information sur l’aide financière accordée aux Premières nations dans le cadre de l’Initiative de lutte contre la violence familiale sur le site : Programme pour la prévention de la violence familiale chez les Premières nations.

Bénéficiaires admissibles

Parmi les bénéficiaires admissibles, en plus des bénéficiaires admissibles indiquées dans les exigences relatives aux demandes du Programme des autochtones, figurent les entités sans but lucratif, autonomes et dirigées par des femmes autochtones suivantes :

  • organisations;
  • groupes communautaires indépendants; et
  • comités spéciaux.

Veuillez prendre note que les personnes et les organisations suivantes ne sont pas admissibles à l’aide financière :

  • particuliers;
  • organisations non autochtones;
  • les organisations à but lucratif;
  • les ministères et agences du gouvernement fédéral; et
  • les gouvernements provinciaux/territoriaux et municipaux et leurs agences.

Activités admissibles

Les activités de l’Initiative communautaire des femmes autochtones doivent être axées sur la collectivité, être pertinentes sur le plan culturel et peuvent porter sur une ou plusieurs des questions suivantes. (Prendre note que la liste de questions qui suit est donnée à titre d’exemple seulement et ne constitue pas une liste exhaustive.)

  • Développement organisationnel et développement des compétences et des capacités;
  • Renaissance culturelle;
  • Sensibilisation et représentation politiques;
  • Changement politique et législatif;
  • Préoccupations liées aux jeunes et à la famille; et
  • Développement et indépendance économiques.

Les activités de l’Initiative de lutte contre la violence familiale doivent porter sur une ou plusieurs des questions suivantes :

  • élargissement de la base de l’information sur la violence familiale dans les collectivités autochtones;
  • examen des méthodes de guérison novatrices, globales et traditionnelles;
  • élaboration de modèles communautaires adaptés à la culture;
  • Aide aux nouvelles collectivités pour l’établissement de fondements et recherche de partenaires pour les mesures de lutte contre la violence familiale à long terme;
  • exploration de partenariats qui combinent des approches globales et culturellement adaptées et des approches conventionnelles;
  • examen de l’utilisation de nouvelles technologies pour lutter contre la violence familiale dans les collectivités hors réserve, particulièrement pour répondre aux besoins des jeunes Autochtones; et
  • développement de dirigeants autochtones et de compétences spécialisées chez les Autochtones dans le domaine de la lutte contre la violence familiale.

Les activités de l’Initiative d’auto-détermination doivent porter sur une ou plusieurs des questions suivantes :

  • promotion de la participation des femmes autochtones aux organisations de femmes existantes et nouvelles, tant à titre de membre du conseil qu’à titre de simple membre pour l’avancement des questions d’autonomie gouvernementale;
  • appui à la pleine participation de groupes et d’organisations de femmes autochtones et à la création de partenariats entre ces groupes et organisations de femmes autochtones et des organisations et gouvernements autochtones pour la négociation et la mise en œuvre de l’autonomie gouvernementale;
  • développement des femmes autochtones à titre de chefs de file et de bénévoles communautaires du domaine de l’autonomie gouvernementale;
  • constitution de réseaux communautaires et de réseaux d’information pour la promotion de l’autonomie gouvernementale; et
  • établissement ou renforcement des voies de communications qui permettront aux femmes autochtones et à leur organisation d’avoir des rapports avec la collectivité ou le gouvernement autochtones pour l’exécution des mesures d’autonomie gouvernementale.

Dépenses admissibles

  • En plus des dépenses admissibles indiquées dans les exigences relatives aux demandes du Programme des autochtones, les dépenses admissibles doivent avoir reçu l’approbation ministérielle, être directement liées aux activités du projet et elles peuvent englober les dépenses liées aux réunions et les bulletins portant sur des questions précises.

Dépenses non admissibles

En plus des dépenses non admissibles indiquées dans les exigences relatives aux demandes du Programme des autochtones, les dépenses ci-dessous ne sont pas admissibles dans le cadre du volet du Programme de promotion des femmes autochtones:

  • frais de démarrage et financement de base, tels que :
    • la dotation
    • les comités dans le contexte de la structure de gouvernance continue de l’organisation
    • les établissements
    • les organismes de formation
    • les entreprises commerciales
    • les industries culturelles ou professionnelles
  • assemblées générales annuelles ou réunions ordinaires des cadres supérieurs ou du conseil d’une organisation ou d’une association; et
  • bulletins organisationnels périodiques.