Notes pour une allocution prononcée par l'honorable James Moore, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles à l'occasion du Dîner national de sélection de 2010 d'Action Canada

Ottawa (Ontario)
Le 19 avril 2010

À VÉRIFIER AU MOMENT DE L'ALLOCUTION

Mesdames et Messieurs,

Je suis heureux d'être avec vous ce soir et je tiens à vous remercier de m'avoir invité à prendre la parole.

Je profite de l'occasion pour féliciter Action Canada de son extraordinaire programme de Fellows qui vise à mettre en valeur les compétences en leadership des jeunes dirigeants canadiens. Ce merveilleux programme permet aux gens de contribuer davantage à notre communauté, à notre pays et au monde entier.

Grâce à l'expérience qu'ils acquièrent par l'entremise d'Action Canada, les anciens élèves apprennent à atteindre leurs objectifs et à réussir. Ils vivent des expériences qui les aident à bâtir des collectivités canadiennes solides et dynamiques.

En appuyant ces jeunes leaders canadiens et en les aidant à développer leurs compétences en leadership afin de mieux comprendre le Canada et ses grands enjeux en matière de politique publique, notre gouvernement jette les bases d'un pays fort pour notre avenir. Je suis heureux d'annoncer qu'à cet égard, le gouvernement du Canada et le secteur privé ont formé un partenariat afin d'investir dans nos jeunes dirigeants.

Nous nous engageons à construire un pays dans lequel tous les citoyens ont la chance de participer à la vie économique et culturelle, et nous reconnaissons que le travail de votre organisme contribue à l'atteinte de cet objectif.

Le thème du programme de cette année d'Action Canada m'interpelle particulièrement puisqu'il traite des transformations économiques, des enjeux et des occasions pour le Canada. Quelles politiques le Canada devrait-il mettre en place afin d'être un pays fort?

Le Canada a été touché par une récession mondiale d'une ampleur que nous n'avions pas connue depuis des dizaines d'années. Tout ce que fait notre gouvernement tend vers la quête des meilleures solutions pour aider, appuyer et rehausser l'économie du pays.

Le discours du Trône de 2010 énonce les priorités de notre gouvernement pour la prochaine session parlementaire et, sur le plan de l'économie, nos objectifs premiers seront : l'équilibre budgétaire et la création d'emplois et d'industries.

En d'autres mots, le thème actuel d'Action Canada étant axé sur l'économie, il rejoint bien les priorités actuelles de notre gouvernement.

Indéniablement, l'ensemble de la population canadienne contribue à la reprise économique du Canada. Par ailleurs, en tant que ministre responsable du Patrimoine canadien et des Langues officielles, je suis particulièrement sensible à l'importance du rôle que joue le secteur créatif dans notre économie.

Selon le Conference Board du Canada, le secteur culturel a généré en 2007 quelque 46 milliards de dollars d'activité économique. C'est presque 4 pour cent de notre produit intérieur brut. Ce secteur emploie plus de 650 000 personnes partout au pays.

Étant donné que l'importance économique des arts et de la culture représente trois fois la taille de l'industrie de l'assurance du Canada et deux fois la taille de notre industrie forestière, on ne peut pas la sous-estimer.

Dans tout ce que je fais, je cherche la meilleure façon d'aider et d'appuyer l'économie créative du Canada dans toute sa force et sa diversité.

Notre gouvernement a suivi une voie qui permettra aux entreprises culturelles de prospérer et de saisir les possibilités qui s'offrent à elles.

Je suis déterminé à travailler avec nos industries culturelles pour qu'elles aient les outils dont elles ont besoin pour saisir les occasions incomparables que nous apporte la révolution numérique.

Les créateurs doivent avoir les bons outils pour percer sur les marchés internationaux et élaborer de nouveaux modèles d'affaires. Voilà pourquoi notre gouvernement a récemment modernisé plusieurs programmes pour aider l'industrie en cette période de changements.


Le Fonds des médias du Canada est un partenariat public privé qui soutient une démarche moderne et efficace de production et de distribution d'émissions canadiennes sur toutes les plateformes. En fait, j'ai récemment assisté au lancement du Fonds des médias du Canada, qui injectera environ 350 millions de dollars à la production d'émissions canadiennes

Nous venons aussi d'annoncer un soutien pour la musique, les périodiques et les livres de chez nous. Ce soutien sera versé tant aux produits conventionnels comme des magazines ou des livres, qu'aux produits virtuels consommés à l'aide d'un téléphone intelligent ou d'un lecteur de livres électroniques.

Nos avons modernisé nos programmes pour qu'ils tiennent compte des possibilités qu'offrent les plateformes multimédias.

De plus, dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, nous contribuons à stimuler notre économie afin de protéger les Canadiens pendant la récession mondiale et d'investir dans notre croissance à long terme.

Je suis heureux de vous dire qu'au cours de la première année de ce plan biennal, nous avons accordé un appui sans précédent aux arts.

En plus d'accroître le financement accordé à certains programmes, nous avons reconduit nos principaux programmes fédéraux de mise en valeur des arts pour cinq (5) ans. Les organisations artistiques avaient demandé la reprise de ce financement afin de leur permettre de planifier leurs activités à long terme. Le gouvernement du Canada appuie entièrement ce besoin de stabilité en cette période d'incertitude économique.

Le Plan d'action économique du gouvernement du Canada a permis d'obtenir les résultats escomptés. Il ressort du discours du Trône que « le Canada est sur le point de sortir de la récession, stimulé par l'une des économies les plus solides des pays industrialisés ».

C'est une excellente nouvelle, mais comme nous le savons tous, ce ne sera pas suffisant pour sortir de la récession. Les citoyens devront s'engager et se mobiliser, et œuvrer dans tous les aspects du bien-être de notre pays. Il nous faudra travailler fort et les leaders devront faire preuve de perspicacité afin de nous assurer d'un solide avenir économique.

Nous aurons besoin de leaders instruits qui comprennent et apprécient l'histoire glorieuse de notre pays, et qui, grâce à leurs connaissances de l'histoire et des tendances actuelles, pourront exprimer clairement une vision d'avenir, Action Canada encourage ce genre de leaders.
Le Premier ministre Harper a fort bien résumé cette situation en déclarant : « Ce qui définit en effet le Canada - ce pays et ses villes - c'est d'être une terre de possibilités où tous, peu importe leurs origines ethniques ou leur religion, travaillent, vivent et réussissent ensemble. »
Ceci décrit bien le Canada d'hier et d'aujourd'hui, et c'est là un objectif vers lequel nous devons continuer de tendre.

Les leaders du Canada de demain devront comprendre et tenir en haute estime le peuple et les événements qui nous ont menés où nous sommes aujourd'hui.

Comme nous le savons tous, un des événements les plus enlevants qui a eu lieu au Canada dernièrement fut, sans aucun doute, les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010.

Lorsqu'un pays accueille des manifestations sportives internationales et prestigieuses comme les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver, de merveilleuses possibilités s'offrent à lui, notamment au chapitre des investissements, de l'expansion d'entreprises, de la recrudescence du tourisme ou des développements sociaux.

De plus, cet événement unique qui ne se présente qu'une fois par génération a donné lieu à un rassemblement de citoyens de tous les âges et de toutes les origines.

Nous avons accueilli aux Jeux de 2010 des visiteurs de partout dans le monde et, en tant que Canadiens, nous étions unis et fiers devant les performances extraordinaires de nos athlètes olympiques et paralympiques.

Selon moi, les Jeux de 2010 sont inscrits parmi les moments déterminants pour la population du Canada.

Cet événement s'ajoutera aux nombreux autres moments glorieux de notre histoire. Par exemple, la commémoration de la bataille de la Première Guerre mondiale sur la crête de Vimy, le 9 avril.

Au cours des prochaines années, nous célèbrerons plusieurs anniversaires historiques importants, y compris :

    • le 400e anniversaire de la première colonie anglaise du Canada à Cupids, à Terre-Neuve-et-Labrador;

    • le bicentenaire de la guerre de 1812;
    • le jubilé de diamants de la Reine, le 60e anniversaire de l'accession au Trône de Sa Majesté la Reine Elizabeth II;

  • le 150e anniversaire du Canada en 2017, bien entendu.

Nous avons d'ailleurs l'honneur d'accueillir à l'été 2010, et ce, pendant la fête du Canada, Sa Majesté la Reine Elizabeth II.

Dans le discours du Trône figurent les efforts déployés par les Canadiens en vue de bâtir un avenir meilleur pour nos familles et nos collectivités. Afin d'atteindre ce but, nous devons non seulement comprendre notre histoire, mais aussi comprendre les tendances actuelles... les réalités actuelles.

L'objectif d'Action Canada est de bâtir un avenir meilleur pour notre pays. Grâce à votre programme, les Fellows peuvent mieux comprendre et apprécier notre patrimoine commun, lequel est diversifié et unique.

Comme vous le savez, l'an dernier, notre gouvernement a modernisé ses programmes jeunesse dans le but de renforcer le sentiment d'appartenance des jeunes envers le Canada.

L'un de nos objectifs était alors de favoriser la mise en place d'une politique publique en matière d'apprentissage de l'histoire du Canada, de ses récits et de son système gouvernemental.

Les activités d'apprentissage conçues par Action Canada nous aident à atteindre cet objectif. Elles aident de jeunes leaders Canadiens à mieux comprendre les processus et les institutions de la démocratie canadienne. Elles les incitent ainsi à participer plus activement à la vie communautaire.

Je suis heureux de vous dire que notre gouvernement investira jusqu'à 3 millions de dollars au cours des trois prochaines années (2010-2013) dans les activités d'Action Canada, par l'entremise du Programme des études canadiennes, soit jusqu'à 1 million de dollars annuellement.

Cet investissement aidera Action Canada à poursuivre ses efforts pour développer le leadership des Fellows en multipliant leurs connaissances, leurs expériences et leurs compétences.

Voilà une occasion unique pour les Fellows participants. Ils découvriront les principaux enjeux auxquels le Canada fait face et en apprendront un peu plus sur ce qui les distingue les uns des autres et ce qui les unit.

Ils auront le privilège de nouer des liens et d'acquérir des connaissances auprès de certains des dirigeants canadiens les plus dynamiques et expérimentés du milieu des affaires, du gouvernement et du secteur sans but lucratif.

En assumant leur rôle en tant que leaders, ils auront une influence favorable sur des centaines de milliers de citoyens, ils transmettront leurs connaissances et les valeurs chères au Canada.

Quant aux dirigeants du milieu des affaires, j'aimerais profiter de l'occasion pour sou