Drapeaux historiques

Les drapeaux historiques suivants ne sont qu'un échantillon du régime anglais et français avant la confédération. 

Fleur-de-lis (1647)

La fleur-de-lis a été un symbole de la souveraineté française au Canada de 1534, lorsque Jacques Cartier débarqua au pays et proclama l’appartenance du Nouveau Monde à la France, jusqu’au début des années 1760, lorsque le Canada devint possession britannique. Même si on se servait, au cours de la même période, d’un certain nombre de drapeaux militaires français au Canada, y compris le drapeau blanc de la Marine royale après 1674, la fleur-de-lis a toujours occupé une place prépondérante.

La croix de Saint-Georges (1577)

Les origines de la croix de Saint-Georges remontent à la légende de saint Georges, patron de l'Angleterre au bas Moyen Âge. En 1274, durant le règne d'Édouard Ier, la croix rouge qui le représente est devenue emblème national courant de l'Angleterre. La croix de Saint-Georges apparaît pour la première fois au Canada dans une aquarelle de John White illustrant une escarmouche survenue entre un groupe d'explorateurs anglais et des Inuits, vraisemblablement sur l'île de Baffin, au cours de l'expédition de Frobisher, en 1577.

Le drapeau royal de l'Union (1707 - 1801)

Au début des années 1760, le drapeau officiel britannique, le drapeau de l’Union royale (communément connu sous le nom d’Union Jack), était composé de deux croix.

Le drapeau royal de l'Union (1801 - 1965)

À la suite de la signature de l’Acte d’Union entre la Grande‑Bretagne et l’Irlande en 1801, la croix diagonale de Saint‑Patrice a été incorporée à la croix de Saint‑Georges d’Angleterre et à la croix de Saint‑André d’Écosse, conférant sa forme actuelle au drapeau de l’Union royale. Ce drapeau a été utilisé partout en Amérique du Nord et au Canada, même après la Confédération, en 1867, et jusqu’à 1965.

Le Red Ensign (1707)

Le Red Ensign, un drapeau rouge portant l’Union Jack au coin gauche supérieur, a été créé en 1707 comme pavillon de la marine marchande britannique.

Le Red Ensign (1871-1921)

Le Red Ensign a été conçu de façon à ce que les armoiries de l’Ontario, du Québec, de la Nouvelle‑Écosse et du Nouveau‑Brunswick apparaissent sur son battant 1871.

De 1873 à 1921 environ, à mesure que de nouvelles provinces se joignaient à la Confédération ou qu’elles se voyaient attribuer un emblème distinctif (parfois inspiré de leur propre sceau), cet emblème était incorporé à l’écusson du drapeau. En 1921, le drapeau était constitué des armoiries des neuf provinces membres de la Confédération. Il a servi de façon non officielle de drapeau canadien sur mer et sur terre.

Toutefois, il convient de noter que le Red Ensign n’a jamais été officiellement adopté comme drapeau national. Jusqu’à l’adoption du drapeau national actuel, le drapeau de l’Union royale était le seul drapeau national officiel du Canada.

Le Red Ensign canadien (1921-1957)

En 1921, l’écusson figurant sur ce modèle non officiel du Red Ensign a été changé par décret pour l’écusson des armoiries royales du Canada. Au même moment, on autorisait son utilisation sur les édifices du gouvernement du Canada à l’étranger. En 1945, un décret autorisa son utilisation sur les édifices fédéraux au Canada jusqu’à l’adoption d’un nouveau drapeau national.

Le Red Ensign canadien (1957-1965)

En 1957, les feuilles d’érable qui figurent sur le Red Ensign canadien sont passées de vert à rouge conformément à l’interprétation artistique approuvée des armoiries du Canada.