Journée des droits de la personne - Patrimoine canadien

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format en communiquant avec le ministère du Patrimoine canadien.

Journée des droits de la personne

En 1950, l'Assemblée générale des Nations Unies a proposé à ses membres de choisir le 10 décembre comme Journée des droits de la personne. Cette journée marque l'anniversaire de l'adoption, à l'unanimité, du texte de la Déclaration universelle des droits de l'homme par l'Assemblée générale en 1948.

Dès son adoption, la Déclaration universelle des droits de l'homme est vue comme un véritable triomphe puisqu'elle unit sous une même bannière des pays différents, voire conflictuels, par leurs régimes politiques, leurs systèmes religieux et leurs traditions culturelles. Traduite en près de 250 langues, nationales ou locales, elle constitue le plus connu et le plus cité des documents sur les droits de la personne.

Déclaration universelle des droits de l'homme

Composée d'un préambule et de 30 articles, la Déclaration énonce les droits et libertés fondamentales: droit à l'égalité, droit à la vie, droit à la liberté et à la sécurité de sa personne. Elle interdit toute forme de discrimination selon la race, la couleur, le sexe, la langue, la religion, l'origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance, l'opinion ou toute autre situation. La Déclaration constitue un idéal à atteindre par tous les peuples et toutes les nations.

Bien qu'elle ait plus de cinquante ans, la Déclaration universelle des droits de l'homme demeure une pierre angulaire. Elle ne lie pas légalement les pays, mais elle a inspiré près de 60 instruments internationaux qui créent un vaste système de traités contraignant pour les États signataires. La Conférence de Vienne, en 1993, est venue réaffirmer le rôle central de la Déclaration universelle pour la protection des droits de la personne et a reconnu, pour la première fois, le droit inaliénable au développement.

Pour plus de renseignements

Vous pouvez obtenir plus de renseignements en consultant la page Les rapports du Canada sur les traités de l'ONU en matière de droits de la personne et documents officiels s'y rapportant, où vous trouverez le texte intégral de la Déclaration universelle des droits de l'homme, ou en visitant les sites des Nations Unies et du Haut-Commissariat aux droits de l'homme.

Vous pouvez également vous procurer la Déclaration universelle des droits de l'homme en format papier, en braille ou en cassette audio en communiquant avec le Programme des droits de la personne.